23 mai 2017

Guerre en Centrafrique : orphelin, solitaire, une enfance douloureuse d’un enfant peulh sous silence à Bowaye

Après avoir perdu ses parents lors de la guerre intercommunautaire, Affis Defala est en train de vivre une « enfance douloureuse » à Bowaye, village situé à 377 km de Bangui, dans la région de l’Ouham. Affis Defala s'acroche à un arbe © Rosmon Graine de Champion A 5 ans aujourd’hui, Affis Defala n’a pas eu la chance à cause de la guerre de connaitre ses parents. Son père Moussa Defala, un commerçant peulh natif de Kouki (5 km de Bowaye), a été tué par un groupe d’autodéfense le 5 décembre 2014. Quelque mois... [Lire la suite]

11 novembre 2014

Brazzaville : Une ville de lamentation pour des immigrants centrafricains

Des centrafricains exilés à Brazzaville sont obligés à quitter le pays ces derniers jours. A l’origine des faits : une affaire de viol tourne en agression et lutte anti-centrafricaine. Nombreux qualifient désormais l’ancienne ville coloniale, Brazzaville comme « une ville de lamentation (…)» et réclament des autorités une protection au nom de la CEMAC. L'opération "Mbatayabakolo" (la "gifle des aînés", en lingala) n’est plus l’apanage des ressortissants congolais de RDC, refoulés de Brazzaville. Des centrafricains... [Lire la suite]