17 août 2019

Centrafrique: Des OPJ formés à exercer de plein droit leurs responsabilités

Du 11 juin au 09 juillet 2019, une centaine de stagiaires de la gendarmerie centrafricaine ont reçu une instruction pour obtenir l’habilitation d’officier de police judiciaire (OPJ). Elle a été dispensée par les cadres de l’école de gendarmerie centrafricaine avec l’appui des prévôts du Détachement d’appui opérationnel français (DETAO) français pour la partie procédurale. La cérémonie officielle de remise des galons et des brevets des nouveaux promus a eu lieu le mercredi 14 août 2019 à l’école de gendarmerie nationale de... [Lire la suite]

10 janvier 2017

Centrafrique/Kaga-bandoro : Plusieurs femmes fouettées pour avoir demandé la nouvelle de leurs maris envoyés au combat

Plusieurs femmes ont été fouettées à Kaga-Bandoro sur instruction du Chef rebelle de la Séléka, Alkatim Mahamat. Elles ont subi ces sévices corporels dans la journée du lundi 9 janvier, pour avoir demandé la nouvelle de leurs maris envoyés au combat par ce dernier entre les mois d’octobre à décembre 2016. Ces femmes sous un hangar témoignent une vie de tristesse à Kaga-Bandoro - © Rosmon  C’est après avoir resté longtemps sans nouvelle de leurs maris et fils que plusieurs de ces femmes se sont mobilisées pour aller... [Lire la suite]
09 décembre 2015

Centrafrique-Bangui : Tirs, barricades, François Bozizé réagit après l’invalidation de sa candidature par la cour constitutionne

Sur les quarante dossiers déposés par les prétendants candidats aux prochaines élections de 2015-2016 en Centrafrique, quatorze ont été invalidés par la cour constitutionnelle ce mardi 8 décembre. Parmi les dossiers invalidés, se trouve celui de l’ex-président François Bozizé que lui-même et ses partisans n’ont pas accepté qu’il soit recalé.   Manifestations des partisants de l'ex-président François Bozizé-Photo: © A-N-Y   En réaction à la décision de la cour constitutionnelle, l’ex-président François Bozizé, dans... [Lire la suite]
04 novembre 2014

Bangui : Un homme blessé par balle à Gobongo

Les activités ont repris à Gobongo comme dans tous les quartiers nord de Bangui samedi dernier. Mais des actes de violences perpétrés par de bandes armées continus dans ces secteurs. Dans la soirée du lundi 3 novembre, un homme s’est fait tirer dessus par un individu armé à Gobongo.  Il est difficile pour le moment de circuler sans s’être inquiéter dans certains quartiers, qualifiés de "quartiers rouges de Bangui": Boye-rabe, Fouh, Km5 et Gobongo. La nuit dernière à Gobongo, un homme âgé d’environ 40 ans a reçu une... [Lire la suite]