24 septembre 2019

La Haye : Le tronc commun de la Défense, Ngaissona embarrassé par Yekatom devant la CPI

La Haye, 23 septembre 2019- La jonction des affaires à l’encontre des ressortissants centrafricains, suspectés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité devant la Cour pénale internationale, risquerait de jouer en défaveur de l’un d’entre eux, Ngaissona, présenté par ses avocats comme un homme généreux contrairement à Yekatom mentionné comme un militaire bien formé. Les avocats de Ngaissona s’opposent au tronc commun de la Défense imposé par la Chambre prémilitaire II dans l’audience de confirmation des charges en cours. ... [Lire la suite]

23 septembre 2019

RCA-CPI : Les avocats réclament en justice la reconnaissance des victimes

 La Haye, 23 septembre 2019- Au début de cette nouvelle semaine de l’audience de confirmation des charges dans l’affaire Yekatom et Ngaissona devant la Cour pénale internationale (CPI), les Représentants légaux des victimes ont exposé leurs observations orales et présenté leur déclaration en faveur des victimes. Cette présentation concerne uniquement les victimes du conflits de 5 décembre 2013 et décembre 2014, tel que circonscrit par le Procureur dans son enquête. Les représentants légaux des victimes- Copyright ©... [Lire la suite]
20 septembre 2019

La Haye-RCA : Quand le Procureur tente de sceller le sort de Yekatom et Ngaissona

La Haye, 19 septembre 2019- La partie essentielle de l’audience de confirmation des charges dans l’affaire Yekatom et Ngaissona a débuté à la Haye avec de multiples observations de la part de la Défense des deux suspects. Même si, le Procureur, Mme Fatou Bensouda n’était pas présente dans la salle, son bureau a eu le temps de parole nécessaire pour présenter ses éléments « des preuves suffisantes pour établir l’existence des motifs substantiels de croire que les deux hommes ont commis les crimes qui leurs sont reprochés devant la... [Lire la suite]
19 septembre 2019

CPI : La Défense de Yekatom dénonce un usage abusif des éléments de preuves par le procureur

La Haye, 19 septembre 2019- L’audience de confirmation des charges dans l’affaire Yekatom et Ngaissnao s’est ouverte ce jour devant la Cour pénale internationale au Pays-Bas. Dès l’entame, le juge Président a demandé aux parties de faire des observations relatives aux procédures de confirmation de charge, tel que prévu par l’article 67 du statut de Rome. Une opportunité donnée à la Défense de Yekatom de dénoncer en premier lieu « l’usage abusif des éléments de preuves par le procureur ». Les chefs d’accusation contre... [Lire la suite]
Posté par Rosmon à 12:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
10 janvier 2017

Centrafrique/Kaga-bandoro : Plusieurs femmes fouettées pour avoir demandé la nouvelle de leurs maris envoyés au combat

Plusieurs femmes ont été fouettées à Kaga-Bandoro sur instruction du Chef rebelle de la Séléka, Alkatim Mahamat. Elles ont subi ces sévices corporels dans la journée du lundi 9 janvier, pour avoir demandé la nouvelle de leurs maris envoyés au combat par ce dernier entre les mois d’octobre à décembre 2016. Ces femmes sous un hangar témoignent une vie de tristesse à Kaga-Bandoro - © Rosmon  C’est après avoir resté longtemps sans nouvelle de leurs maris et fils que plusieurs de ces femmes se sont mobilisées pour aller... [Lire la suite]
24 août 2015

RCA:Violence inter-communautaire à Bambari, la Coordination Humanitaire condamne l'attaque contre ses travailleurs

Dans un communiqué rendu public ce lundi 24 aout, le Bureau du Coordonnateur humanitaire en République centrafricaine condamne vivement l'attaque contre les travailleurs humanitaires à Bambari. Cette prise de position fait suite au regain de violence intercommunautaire survenue le 20 aout 2015 dans laquelle, un personnel de la Croix-Rouge a été blessé.      Photo Aurélien A. Agbénonci, Coordonnateur Humanitaire en RCA/Internet "Lorsqu’il portait secours aux personnes véritablement touchées par les... [Lire la suite]

03 août 2015

Centrafrique/Bangui : Comment Aroun Gaye a mis en déroute les forces de la Minusca

La tentative d’arrestation d’Aroun Gaye, dit « Le général », leader ex-séléka s’était tournée en un violent affrontement dans la nuit du samedi 1er aout à dimanche 2 aout au km5. Les contingents rwandais, camerounais, congolais et sénégalais envoyés le récupérer se sont heurtés à une force. Le bilan provisoire de ce combat fait état de 2 morts et plusieurs blessés parmi les civiles et 1 mort dans le rang des casques bleus. Mais d’autres sources parlent d’un bilan assez lourd : 7 Casques Bleus tués, 8 autres gravement... [Lire la suite]
Posté par Rosmon à 16:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
03 juillet 2015

Centrafrique : Difficile condition de vie à Boda, très peu de musulmans observent le Ramadan

    © Rosmon/Lettimbi L’annonce du mois de Ramadan à Boda n’a pas changé les habitudes adoptées par les populations musulmanes après la crise dans la ville. Celles-ci restent préoccuper par la question de survie face à une pauvreté aiguë et plaquent le Ramadan.  Cette situation ne favorise pas le devoir sacré des musulmans qui est l’observance de Ramadan. Au final, c’est le verset 2: 184 du Coran qui prime. Ce verset qui prévoit des excuses permettant le non observance du Ramadan est devenue un alibi pour ces... [Lire la suite]
19 novembre 2014

Bangui : Tension aux alentours de l’hôpital communautaire

Le torchant brule entre les ex-Séléka du camp BEAL et les petits commerçants aux abords de l’hôpital communautaire de Bangui depuis deux jours. Les ex-combattants accusent ces vendeurs d’avoir livré l’un des leurs aux Anti-balaka, dans la soirée de mercredi 17 novembre. La matinée de mardi 18 novembre était terrifiante pour les petits commerçants aux abords de l’hôpital communautaire. Après avoir découvert le corps d’un des leurs sans vie, devant le siège de l’ONG AMA, les ex-Séléka ont saccagé et brulé des boutiques, mettant en... [Lire la suite]
14 novembre 2014

4500000 FCFA pour calmer la colère des ex-Séléka du camp BEAL

Les ex-Séléka mécontent du camp BEAL ont libéré les routes après avoir été reçu à la présidence de la république centrafricaine jeudi 13 novembre. Une somme de 45000000 FCFA leur a été remise par les autorités du pays. Selon une source proche de ces ex-Séléka, cette somme devrait leur service à manger et permettre aussi au gouvernement de chercher une solution définitive à leurs trois points de revendication comme convenue au niveau de la présidence : « L’incorporation dans l’armée nationale, la prise en charge sociale et... [Lire la suite]