06 juillet 2015

Bangui : ¾ des actes de harcèlement sexuel sur les filles ont lieu dans les bus et taxis

Image d'llustration---source internet « ¾ des actes  de harcèlement sexuel sur les filles à Bangui ont lieu  dans les véhicules de transport en commun». C’est le résultat de l’enquête réalisée au bout de deux mois par le Blog " Lettimbi ".   Selon les chiffres, l’acte est beaucoup plus répandu  dans les taxis et  les bus que dans d’autres milieux que sont les lieux de travail,  les écoles, l’université ou  les marchés : soit 75% contre 25%. Martin, l’une des personnes... [Lire la suite]

23 avril 2015

Bangui : « Pas de poissons d'avril au marché central, les boutiques sont en feu » !

  Plusieurs boutiques et petits kiosques de vente de divers articles ont pris feu dans la nuit du mercredi à jeudi 23 avril. La raison de cet incendie n'est pas encore déterminée.     Photo/Rosmon Pour beaucoup de gens, l'acte aurait été perpétré par de personnes malintentionnées qui souhaitent par cette occasion piller des marchandises aux environs de 22 heures. Mais, selon certains enfants de la rue qui sont les seuls individus à rester au centre-ville la nuit, « c'est une fausse... [Lire la suite]
Posté par Rosmon à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 février 2015

Centrafrique : quatre hectares du champ d'arachide brûlés par le feu de brousse au village Yamboro

Quatre hectares du champ d'arachide ont été brûlés au village Yamborro, sur la route de M'baiki. L'incendie a eu lieu le 30 janvier dernier et serait provoquée par des chasseurs occasionnels, selon les responsables de l'ONG calebasse.  L'acte est survenu au moment où, les membres de l'ONG Calebasse s'apprêtaient à récolter leurs produits agricoles que sont les feuilles de manioc, le maïs et l'arachide, cultivés sur une parcelle de six hectares en total. « Ce qui est arrivé est dure à... [Lire la suite]
23 mai 2017

Guerre en Centrafrique : orphelin, solitaire, une enfance douloureuse d’un enfant peulh sous silence à Bowaye

Après avoir perdu ses parents lors de la guerre intercommunautaire, Affis Defala est en train de vivre une « enfance douloureuse » à Bowaye, village situé à 377 km de Bangui, dans la région de l’Ouham. Affis Defala s'acroche à un arbe © Rosmon Graine de Champion A 5 ans aujourd’hui, Affis Defala n’a pas eu la chance à cause de la guerre de connaitre ses parents. Son père Moussa Defala, un commerçant peulh natif de Kouki (5 km de Bowaye), a été tué par un groupe d’autodéfense le 5 décembre 2014. Quelque mois... [Lire la suite]
19 novembre 2014

Bangui : Tension aux alentours de l’hôpital communautaire

Le torchant brule entre les ex-Séléka du camp BEAL et les petits commerçants aux abords de l’hôpital communautaire de Bangui depuis deux jours. Les ex-combattants accusent ces vendeurs d’avoir livré l’un des leurs aux Anti-balaka, dans la soirée de mercredi 17 novembre. La matinée de mardi 18 novembre était terrifiante pour les petits commerçants aux abords de l’hôpital communautaire. Après avoir découvert le corps d’un des leurs sans vie, devant le siège de l’ONG AMA, les ex-Séléka ont saccagé et brulé des boutiques, mettant en... [Lire la suite]