Le groupement « Maboko na maboko » qui signifie « Main dans la main » en Sango domicilié au PK 11 de Bangui dans la commune de Bégoua est créé en 2014. Il a bénéficié de l’appui de la FAO à travers l’ONG Amis d’Afrique dans les domaines avicole et agricole. Ses membres ont bénéficié de formations hebdomadaires sur la conduite de l’élevage de poulets de chair. Il a reçu 500 poussins, de la nourriture, des produits et matériels vétérinaires ainsi que des intrants agricoles.

«Avec cet appui technique, nous avons vendu 450 poulets issus de la première bande pour un montant de 1 575 000 francs CFA et le groupement a distribué 50 poulets à ses membres », a expliqué madame Julia Yalomandé, 48 ans, membre dudit groupement.

IMG_4007

Madame Yalomandé Julia, Présidente du Groupement « Maboko Na Maboko » témoigne le bien-être sociale en étant membre de l’AVEC. © Rosmon Zokoué /Com. FAO-RCA

Les recettes issues de cette première bande ont permis au groupement de continuer l’activité avicole qui est aujourd’hui à sa troisième bande avec 500 poulets de chair.

 « L’élevage de poulets de chair m’a permis aussi de démarrer une petite ferme avicole améliorée en ardant de la première bande un coq et une poulette qui ont donné des œufs que j’ai fait éclore par une poule de race locale. A l’heure actuelle j’ai 10 poussins de bon format que j’élève en appliquant les conseils de l’ONG Amis d’Afrique », a ajouté madame Yalomandé.

L’approche AVEC, pour le refinancement rapide des ménages  vulnérables.

Au-delà des appuis en élevage avicole, le groupement « Maboko Na Maboko » a mis en place une Association Villageoise d’Épargne et de Crédit (AVEC) qui a permis d’avoir un fonds d’épargne de 1 200 000 francs CFA en neuf mois de cotisation.

« Grâce à l’AVEC, j’ai obtenu 198 000 francs CFA et j’ai rouvert ma boutique, j’ai renforcé mon élevage avec l’achat de 50 poussins. Notre AVEC a aidé les autres femmes à se lancer dans le petit commerce et à contribuer à leurs charges familiales et à apporter de l’aide médicale aux autres membres du groupement malades », a  déclaré Madame TEMONESSA Éveline, membre de Maboko Na Maboko. Rosmon