Selon une source proche de la famille Massi, Eric Neris Massi, ancien porte parole de la coalition Seleka, fils de Denise Massi et beau fils de Charles Massi, s'active depuis la semaine dernière à Bangui pour réclamer sa part d'heritage auprès de sa famille devant le tribunal.

 

t_l_chargement__2_

 

Il s'agit de certains immeubles se trouvant au centre-ville, derrière le restaurant Le Capitole qu'il a réclamé la rétrocession.

C'était au milieu de la semaine dernière que le tribunal de Bangui aurait trancher en faveur d'Eric Neris Massi. 

"L'affaire était devant le tribunal parce que certains de ses parents n'ont pas voulu reconnaitre son droit en tant qu'héritier", a fait savoir une source judiciaire, sans beaucoup de précisions. 

Maintenant que cet ancien rebelle n'appartient plus à un groupe, va t-il réellement se comporter comme un bon citoyen centrafricain au service de son pays? /Rosmon