Dans un communiqué rendu public ce lundi 24 aout, le Bureau du Coordonnateur humanitaire en République centrafricaine condamne vivement l'attaque contre les travailleurs humanitaires à Bambari. Cette prise de position fait suite au regain de violence intercommunautaire survenue le 20 aout 2015 dans laquelle, un personnel de la Croix-Rouge a été blessé. 

 

1439324091_cf956b39b2e286f27c365e83b95d6127

 

Photo Aurélien A. Agbénonci, Coordonnateur Humanitaire en RCA/Internet

"Lorsqu’il portait secours aux personnes véritablement touchées par les violences, il a été poignardé par un individu malintentionné", avait rapporté un témoin au blog  Lettimbi.

Un comportement condamné ce jour par le Coordonnateur Humanitaire, Aurélien A. Agbénonci et toute la communauté humanitaire en République centrafricaine (RCA).

«Je condamne cette violence et j'appelle tous les belligérants à respecter et protéger les travailleurs humanitaires qui portent assistance à des milliers de personnes affectées par la crise dans le pays », a déclaré Agbénonci.

Il a par ailleurs signifié que, La situation humanitaire dans le pays demeure préoccupante et requiert la présence et l’action des acteurs humanitaires, les principes de neutralité, d'indépendance et d'impartialité ainsi que les règles du droit international humanitaire doivent absolument être respectés, avant de préciser que,  « Les attaques contre les travailleurs humanitaires diminuent leur capacité à mener à bien ces activités essentielles, laissant les plus vulnérables en RCA dans une situation à risque. »

Depuis le début de la crise en RCA, dix-neuf d’entre les travailleurs humanitaires ont déjà été tués. Selon un observateur de la vie politique centrafricaine, l’attaque contre les travailleurs humanitaires risquerait d’envenimer la situation humanitaire dans le pays. /Rosmon