Les forces de la Minusca appuyées par la Sangaris ont repris les bâtiments officiels de Bria, ville située au centre-est de la RCA, à l'issue d'un combat les opposant avec les ex-Séleka lundi 10 février.

images

Il s'agissait de reprendre la Mairie de la ville, la Radio locale et la préfecture de la ville de Bria, dont les locaux ont été longtemps occupés par des ex-Séleka.

Ce combat a eu lieu aux environs de 5 heures du matin et mené par les forces de la Minusca du contingent marocain, appuyées par les éléments de la Sangaris. Le bilan provisoire de ce combat est de 6 morts dans le camp des ex-Séleka et un soldat français de la Sangaris serait aussi tué.

L'opération aurait pu avoir lieu lundi 09 février, mais les forces internationales ont voulu utiliser le dialogue à la force, pour demander aux ex-Séleka de quitter les locaux. Malheureusement, les combattants du FPRC n'ont pas accepté cette condition, ils se sont livrés à la bataille.

La ville de Bria est l'une des villes du pays considérées comme des foyers de tension dans lesquelles, les ex-Séleka se croient faiseurs de lois. La semaine dernière, ceux-ci ont tenu en échec la mission pour la consultation à la base, en vue du prochain forum de Bangui.

Selon une source militaire, cette opération permettra la réinstauration de l'autorité de l'Etat, approcher le gouvernement de la population, mais aussi préparé le terrain pour les futures élections dans le pays.

Bien que certains observateurs de la vie politique centrafricaine aient salué l'opération, beaucoup sont restés perplexe, quant-à la volonté des forces internationales à restaurer la paix dans le pays avant que les échéances électorales 2015. /Rosmon